Réponses aux questions les plus fréquemment posées

(Mis à jour le 6 juin 2020)

 

Nouveau

La mise en quarantaine des livres n’est plus obligatoire. Le prêt des quotidiens, journaux et périodiques est également à nouveau autorisé. Un nettoyage normal et quotidien des surfaces souvent touchées sera suffisant. Toutefois, avant et après la consultation des médias (également au rayon), la désinfection des mains est préconisée pour minimiser le risque de transmission.

Les salles de lecture peuvent être réouvertes à condition que la distance de 2 mètres puisse être maintenue.

Pour les événements de la bibliothèque, la surface d’une personne par 10m2 n’est plus déterminante. Seul le maintien de la distance de 2 mètres entre les personnes à tout moment est essentiel. Si cela n’est pas possible, une liste des personnes doit être établie avec prénom, nom, adresse et téléphone.

 

Informations générales

Le plan de protection standard de la Confédération renvoie à une période de quarantaine d'un jour pour les médias, tandis que le concept de Bibliosuisse recommande une période de trois jours. Qu'est-ce qui est vrai ?
La mise en quarantaine des livres n’est plus obligatoire. Le prêt des quotidiens, journaux et périodiques est également à nouveau autorisé. Un nettoyage normal et quotidien des surfaces souvent touchées sera suffisant. Toutefois, avant et après la consultation des médias (également au rayon), la désinfection des mains est préconisée pour minimiser le risque de transmission.

 

Hygiène des mains

Pour les documents en consultation, est-il suffisant de veiller à ce que les utilisateurs se lavent et/ou se désinfectent les mains avant et après leur utilisation ?
L'hygiène des mains est très importante, et chaque bibliothèque devrait disposer de suffisamment d’installation pour la désinfection des mains.

 

Garder ses distances

Si une mère se rend à la bibliothèque accompagnée de ses deux enfants, cela compte pour 1 ou 3 personnes ?
Chaque personne compte, qu'elle fasse partie de la même famille ou non.

 

Pouvons-nous faire en sorte que la salle d'attente soit également dans des parties de la bibliothèque au cas où trop de personnes viendraient avec l'ascenseur (seul accès pour accéder à la bibliothèque, les escaliers sont utilisés pour la sortie) ? Il y a suffisamment de "salles d'attente" potentielles où la distance sociale pourraient être mise en place. Dans ce cas, est-ce que ces personnes en attente comptent-elles comme usagers ?
Une salle d'attente dans la bibliothèque est généralement possible. Cependant, les personnes en attente sont alors comptées parmi les personnes autorisées (max. 1 par 10 m2).

 

Quelles sont les possibilités pour s'assurer qu'il n'y a pas trop de monde dans la bibliothèque ?
Pour les grandes bibliothèques, il y a par exemple le système « Count Me ». Ce système de feux de signalisation permet de gérer le flux des usagers. Il coûte environ 2900 francs et peut être programmé individuellement. Idées pour les petites bibliothèques : cartes plastifiées numérotées que les utilisateurs emportent avec eux et qu'ils rendent lorsqu’ils sortent (à désinfecter après utilisation) ; limiter la quantité de paniers ou de sacs au nombre d’usagers autorisés dans la bibliothèque.

 

Les postes de travail sont-ils autorisés dans la bibliothèque ? Quelle est la différence avec les salles de lecture ?
Pour les postes de travail et les salles de lectures, il faut garantir une distance minimale de 2 mètres par rapport au poste de travail suivant.

 

Nettoyage

Lors d'une visite de classe, les enfants toucheront un grand nombre de médias et d'autres choses. Comment pouvons-nous assurer le nettoyage ?
Un nettoyage normal et quotidien des surfaces souvent touchées sera suffisant. Toutefois, avant et après la consultation des médias (également au rayon), la désinfection des mains est préconisée pour minimiser le risque de transmission.

 

Que doit-on prévoir pour les ouvrages de référence en libre-accès dans une salle de lecture, susceptibles d’être utilisés par plusieurs personnes successivement ? Doit-on en interdire l’accès comme pour les journaux et revues ? Ou prier les usagers de mettre des gants pour les consulter ?
Nous en avons discuté avec l'OFSP. Les produits peuvent également être touchés dans les épiceries et les supermarchés et être remis dans les rayons. Il n'est pas possible de l'empêcher ou de l'interdire. Un nettoyage normal et quotidien des surfaces souvent touchées sera suffisant. Toutefois, avant et après la consultation des médias (également au rayon), la désinfection des mains est préconisée pour minimiser le risque de transmission.

 

La quarantaine s'applique-t-elle également aux médias qui ont été désinfectés?
La mise en quarantaine n’est plus obligatoire.

 

Qu'en est-il des étagères, des surfaces de travail qui sont utilisées par plusieurs personnes?
En principe, toutes les surfaces qui sont touchées par plusieurs personnes doivent être nettoyées régulièrement.

 

Personnes particulièrement vulnérables et personnes atteintes de la maladie Covid-19 au travail

 

Situations de travail particulières

Dois-t'on suspendre les visites de classe jusqu'aux vacances d'été 2020 ?
La question de savoir si les classes sont autorisées à visiter les bibliothèques publiques, ou si elles sont autorisées à faire des excursions, est réglée dans les concepts de protection de l'école.

 

Nous sommes une bibliothèque mixte scolaire et communale dans un bâtiment scolaire. Pouvons-nous être ouverts au public extérieur pendant les heures de cours ?
Cela dépend du règlement de l'école. Dans de nombreux cantons, aucune personne autre que les élèves, les enseignants et les autres membres du personnel scolaire n’est autorisé à pénétrer dans les locaux pendant les heures de cours. Dans ce cas, la bibliothèque peut ne pas être ouverte au public. Vous trouverez ici un exemple de la réglementation en Argovie. Veuillez clarifier cette question directement avec vos autorités cantonales.

 

Qu'est-ce qui s'applique aux événements ?
Les manifestations de 300 personnes au plus seront à nouveau autorisées. Ils peuvent être organisés dans le respect des mesures de protection applicables (voir le concept de protection cadre pour les manifestation publiques). La surface d’une personne par 10m2 n’est plus déterminante. Seul le maintien de la distance de 2 mètres entre les personnes à tout moment est essentiel. Si cela n’est pas possible, une liste des personnes doit être établie avec prénom, nom, adresse et téléphone.

 

Idées de bibliothèques

Monika Hirsbrunner, Bibliothèque régionale de Langenthal : "Nous sommes une bibliothèque publique et également scolaire pour tous les jardins d'enfants de la ville ainsi que pour les écoles voisines. Nous avons décidé que jusqu'aux vacances d'été, nous mettrons à la disposition des enseignants des boîtes à médias contenant environ 40 ouvrages par classe empruntés sur la carte de classe. Les professeurs ramassent les boîtes et les ramènent eux-mêmes. Ils peuvent obtenir et changer les boîtes plusieurs fois jusqu'aux vacances. Nous discuterons avec les directeurs des établissements scolaires en juillet pour savoir quelles mesures prendre à la mi-août."

Barbara Benke, Bibliothèque communale et scolaire Maur : "Nous sommes une bibliothèque communale et scolaire et nous avons annulé les visites de classes jusqu'au 8 juin. En contrepartie, nous offrons aux enseignants un service de courrier dans les locaux de l'école. Cela n'a pas beaucoup de sens de mettre les médias en quarantaine et de demander à nos usagers de ne toucher que les médias qu'ils veulent emprunter. Lorsque des classes viennent à la bibliothèque, elles passent énormément de temps dans les espaces et les élèves touchent beaucoup de médias."