Shared Reading — le plaisir de lire ensemble

Shared Reading a été conçu et développé par la fondatrice et directrice Jane Davis (The Reader) à Liverpool, il y a plus de 15 ans, pour ouvrir l’accès à la littérature. Aujourd’hui, en Angleterre, plus de 15 000 personnes réparties en 400 groupes profitent chaque semaine de l’effet bénéfique de Shared Reading.

Qu’est-ce Shared Reading ?

L’idée est aussi séduisante qu’elle est simple: une lecture commune et créative d’histoires et de poèmes, dans un petit groupe (15 personnes maximum). Les séances sont animées par une personne formée, le Facilitator (modératrice/modérateur), qui choisit le texte. Vivre la littérature au niveau émotionnel et intellectuel permet de mettre son propre comportement et ses sentiments personnels en relation avec ce qui est raconté. En même temps, un échange associant les autres participantes et participants a lieu : l’histoire lue à haute voix et les discussions sont perçues par tous comme une expérience partagée, où aucune initiative propre n’est nécessaire : qui écoute est déjà impliqué ! Shared Reading n’est ni une thérapie ou un remède, ni un club de lecture ou un cercle littéraire ambitieux. Il s’agit d’une méthode permettant de promouvoir le déploiement bienfaisant de la littérature, de textes et de mots dans une atmosphère ouverte et décontractée.

La lecture a de l’effet !

Shared Reading a des effets scientifiquement prouvés sur le bien-être personnel, l’état de satisfaction, l’équilibre émotionnel et la capacité de communication. Il encourage l’interaction sociale et renforce l’esprit de groupe. Shared Reading et ses effets font l’objet d’un suivi et d’une recherche scientifiques par le Centre for Research into Reading, Literature and Society (CRILS) de l’Université de Liverpool.

Literarische Unternehmungen, Berlin, a établi la méthode Shared Reading en tant que partenaire exclusif de The Reader en Allemagne, en Autriche et en Suisse. Selon le fondateur et l’entrepreneur social Carsten Sommerfeldt, le concept est déjà un succès en Allemagne : en moins de trois ans, une Shared Reading Community a été créée dans des environnements divers – et elle ne cesse de croître.

Nos bibliothèques également offrent de la place pour toutes les formes d’activités littéraires, notamment pour la lecture commune et le dialogue. La médiation littéraire créative en Suisse a démarré par un projet pilote lancé en septembre 2018 à la PBZ de Zurich, aux bibliothèques municipales de Lucerne et de Coire, à la bibliothèque de Zoug et aux Kornhausbibliotheken de Berne.

Pour de plus amples informations sur ce projet, veuillez contacter Heike Ehrlicher, la secrétaire générale adjointe de Bibliosuisse.